Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Accompagnements & soins

Les professionnels de santé ont besoin d’aides pour aider les plus âgés à arrêter de fumer

Auteur Raphaëlle Murignieux

Temps de lecture 2 min

Date de publication 01/06/2022

0 commentaires

Première cause de mortalité évitable, le tabagisme décroit depuis 20 ans… sauf chez les plus de 65 ans. À l’occasion de la journée mondiale sans tabac le 31 mai, Santé publique France publie un article sur les difficultés de sa prise en charge chez les personnes âgées.

Environ une personne âgée de 65 à 75 ans fume (9 % pour les femmes, 10,4 % chez les hommes). Une prévalence qui peut sembler faible, pourtant, ce sont les plus âgés qui subissent principalement les méfaits du tabac. L’article rappelle en effet que 70 % des décès attribuables au tabac surviennent chez les plus de 60 ans. Par ailleurs, à 70 ans, 81 % des hommes et 87 % de femmes non-fumeurs sont encore vivants, contre 55 % des hommes fumeurs et 68 % des femmes

Cet article est réservé à nos abonnés agevillapro

Pourquoi cette information est-elle payante ?

Notre rédaction se mobilise quotidiennement pour réaliser deux newsletters hebdomadaires et alimenter le site internet d'agevillagepro, dédié aux professionnels du secteur, en informations techniques, dossiers d'actualité ou de fond.

J’ai déjà un compte

mot de passe oublié

Abonnez-vous pour accéder à notre contenu exclusif

Actualités, outils pratiques, textes officiels, appels à projets : retrouverez chaque semaine toute l’information utile aux professionnels du secteur

Découvrir les abonnements
Partager cet article