Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Qualité & management

Prenons soin de notre qualité de vie au travail

Auteur Annie De Vivie

Temps de lecture 1 min

Date de publication 15/04/2021

0 commentaires

Le virus qui mute et ne nous lâche pas.

La crise sanitaire qui perdure et pose de nouvelles questions : que dois-je faire si je suis positif au covid mais que je n’ai pas de symptômes ?

Les souffrances, les troubles du comportement, qui peuvent être exacerbés par ces situations de crise, d’angoisse au point de déclencher des cris que des outils aident à décrypter.

L’âgisme dénoncé par la SFGG
(Société française de gériatrie et gérontologie) qui nous pousse à renier notre propre avenir, vieillir. Ce qui nous tire une balle dans le pied.

Les violences sexistes et sexuelles au travail qui n’épargnent pas le secteur médico-social
au point que 63 % des aides à domicile interrogées ont rencontré au moins une forme de ces violences au cours de leur carrière et dans le cadre de leur activité professionnelle.

Et si la santé et la qualité de vie au travail (SQVT) devenaient des repères, des boussoles pour sortir de ces situations délétères ?


C’est le pari de l’Agence nationale d’amélioration des conditions de travail (Anact) qui vous outille cette semaine.

C’est le pari du Manifeste du prendre soin à domicile du Cesaad (Centre d’étude sur les soins, l’aide et l’accompagnement à domicile) avec leur charte éthique.

Faisons le pari du sens et ne nous enfermons pas dans le sentiment d’impuissance, ni dans un niveau d’exigence individuelle insurmontable.

Prenons soin de chaque qualité de vie, de chaque qualité de vie au travail, dont la nôtre.

Partager cet article
Tags