Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Accompagnements & soins

Quand la perte de sens au travail fait fuir la gériatrie

Auteur Annie De Vivie

Temps de lecture 2 min

Date de publication 17/11/2021

0 commentaires

Le succès des événements, colloques, salons du secteur ne dément pas le besoin de se retrouver, de se ressourcer pour se remotiver et repartir dans la bataille de l’adaptation de notre société à son vieillissement.

Prévention pour bien vieillir, pour vieillir debout, parcours de santé, prises en soin pluridisciplinaires efficaces… les Journées annuelles de la SFGG : Société Française de Gériatrie et Gérontologie ont fait le plein avec près de 800 gériatres, infirmiers, gérontologues, directeurs de structures mobilisés.

Son Past-Président le professeur Olivier Guérin a mobilisé pour que les enseignements de la crise sanitaire ne restent pas lettre morte
, pour que la prévention (la lutte contre la dénutrition) et le parcours de santé territorial s’imposent dans les politiques publiques, en vue de la prochaine élection présidentielle, notamment.

Les professeurs de gériatrie sont revenus sur les études internationales qui montrent l’importance du juste soin, d’un prendre soin de qualité en équipes pluridisciplinaires, pour promouvoir la qualité de vie au travail, le sens des métiers et leur attractivité… alors qu’aujourd’hui on assiste à une fuite des professionnels et des candidats. Ils ont cité les travaux dYves Clot auteur du Prix du travail bien fait. En gériatrie notamment, si la prise en soin n’est pas satisfaisante, complète, pluri-disciplinaire, poly-compétente en intégrant les technologies, les interventions médicamenteuses ou non, jusqu’au retour à domicile, la qualité du travail s’en ressent avec des impacts négatifs sur l’attractivité, l’absentéisme, les arrêts de travail.

La SFGG ne se privera pas d’interpeler les candidats à la prochaine élection présidentielle sur ces enjeux. Comme l’Unccas (Union nationale des centres communaux d’action sociale) qui formule 46 propositions dans un livre blanc autour de la rémunération des salariés de l’aide à domicile notamment. Alors que de nombreux professionnels restent exclus des revalorisations Ségur, la Fédération hospitalière de France (FHF) propose de son côté un simulateur pour visualiser les effets du Ségur sur la rémunération des agents.

Alors que le Salon des maires bat son plein, le programme Petites Villes de Demain lance un appel à manifestation d’intérêts pour créer 500 habitats inclusifs dans des villes de moins de 20 000 habitants. Impossible de ne pas remarquer sur le salon, l’engouement pour les Tiers-Lieux, partout.

Alors que 24 % des établissements ne savent pas par où commencer et comment agir en faveur du développement durable, le C2DS produit un guide pratique pour se lancer et avancer concrètement pas à pas. Ecomobilité, consommation d’énergie, lutte contre le gaspillage, achats responsables, écoconception des soins : des sujets qui donnent du sens au prendre soin, au travail aussi.

Le grand âge ne peut continuer à être regardé soit comme un fardeau, soit comme un eldoradoestime Pierre Gouabault, directeur d’Ehpad centres ressources et auteur du livre Les Aventuriers de l’âge perdu.

Parce qu’en investissant dans ces magnifiques métiers du lien, dans des solutions intelligentes, inter-pluri-disciplinaires, territorialisées, labellisées, nous aurions tous à y gagner.

Une révolution culturelle à mener individuellement et collectivement. Un enjeu politique clair pour les prochaines échéances électorales.

Partager cet article
Tags