Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Le prolapsus - Une pathologie très fréquente, mais un sujet encore tabou (*)

Temps de lecture 3 min

0 commentaires

Une pathologie très fréquente, mais un sujet encore tabou (*)

Les prolapsus chez la femme, appelés aussi « descentes d’organes », sont bien plus fréquents qu’on ne pourrait le penser, avec un pic de fréquence clairement établi entre 60 et 70 ans. Une étude publiée lors du congrès de l’International continence society de 2004 révélait qu’environ 40 % des femmes âgées de 45 à 85 ans dans la population étudiée ont un prolapsus cliniquement significatif. Le prolapsus est un trouble vécu souvent comme une fatalité. Pourtant, ce tabou se lève progressivement, les consultations liées à ce trouble auraient augmenté de 45 % en dix ans. Il reste néanmoins indispensable de mieux informer les femmes d’autant

Cet article est réservé à nos abonnés agevillapro

Pourquoi cette information est-elle payante ?

Notre rédaction se mobilise quotidiennement pour réaliser deux newsletters hebdomadaires et alimenter le site internet d'agevillagepro, dédié aux professionnels du secteur, en informations techniques, dossiers d'actualité ou de fond.

J’ai déjà un compte

mot de passe oublié

Abonnez-vous pour accèder à notre contenu exclusif

Actualités, outils pratiques, textes officiels, appels à projets : retrouverez chaque semaine toute l’information utile aux professionnels du secteur

Découvrir les abonnements
Partager cet article

Sur le même sujet