Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Approches non-médicamenteuses

Carpe Diem, une approche différente de l'hébergement et de l'accompagnement des malades d'Alzheimer

Temps de lecture 5 min

0 commentaires

L’initiative est venue de Nicole Poirier, qui a créé en 1995 à Trois-Rivières, au Québec, une maison Carpe Diem. Elle a depuis essaimé, entre autres en France, avec l’association Ama Diem, qui s'adresse plsu spécifiquement aux malades jeunes, et est basée en région

Cet article est réservé à nos abonnés agevillapro

Pourquoi cette information est-elle payante ?

Notre rédaction se mobilise quotidiennement pour réaliser deux newsletters hebdomadaires et alimenter le site internet d'agevillagepro, dédié aux professionnels du secteur, en informations techniques, dossiers d'actualité ou de fond.

J’ai déjà un compte

mot de passe oublié

Abonnez-vous pour accèder à notre contenu exclusif

Actualités, outils pratiques, textes officiels, appels à projets : retrouverez chaque semaine toute l’information utile aux professionnels du secteur

Découvrir les abonnements
Partager cet article

Sur le même sujet