Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Le refus de services de soutien à domicile : quelles causes, quelles stratégies ? - Réponses à une souffrance éthique

Temps de lecture 2 min

0 commentaires

Réponses à une souffrance éthique

Doctorant à l’université de Sherbrooke, au Québec, Olivier Moreau travaille depuis plusieurs années sur le refus d’aide à domicile. Il a livré à la rédaction d’Agevillagepro ses observations et ses pistes de solutions. Au Québec, les travailleurs sociaux, employés par l’Etat, ont pour mission d’évaluer les besoins des personnes âgées et de coordonner l’intervention des services de soutien à domicile.Ils sont régulièrement confrontés au refus d’aide, des situations « qui créent de la souffrance éthique », souligne le chercheur.Aussi, afin d’outiller ces professionnels mais aussi de mieux répondre aux besoins des personnes accompagnées, il s’est intéressé au sens

Cet article est réservé à nos abonnés agevillapro

Pourquoi cette information est-elle payante ?

Notre rédaction se mobilise quotidiennement pour réaliser deux newsletters hebdomadaires et alimenter le site internet d'agevillagepro, dédié aux professionnels du secteur, en informations techniques, dossiers d'actualité ou de fond.

J’ai déjà un compte

mot de passe oublié

Abonnez-vous pour accèder à notre contenu exclusif

Actualités, outils pratiques, textes officiels, appels à projets : retrouverez chaque semaine toute l’information utile aux professionnels du secteur

Découvrir les abonnements
Partager cet article

Sur le même sujet