Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Approches non-médicamenteuses : la thérapie du voyage, ça fonctionne ? - Impacts sur la relation, les troubles du comportement

Temps de lecture 3 min

0 commentaires

Impacts sur la relation, les troubles du comportement

Nous l’évoquions en 2016 : la thérapie du voyage débarquait en France pour apaiser l’anxiété et l’agitation de personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer. Depuis, cette approche non-médicamenteuse a été expérimentée et évaluée par le service de gériatrie du CHU d’Amiens. Le premier voyage virtuel en train a eu lieu en Italie, en 2014. A la maison de repos San Gaetano, dans la ville de Caidate, un quai de gare et un wagon de train factices emmènent les résidents pour un voyage immobile de 15 à 45 minutes.En guise de fenêtre, un grand écran diffuse les images d’un paysage qui défile. Objectif ? Créer un lien de confiance entre les résidents

Cet article est réservé à nos abonnés agevillapro

Pourquoi cette information est-elle payante ?

Notre rédaction se mobilise quotidiennement pour réaliser deux newsletters hebdomadaires et alimenter le site internet d'agevillagepro, dédié aux professionnels du secteur, en informations techniques, dossiers d'actualité ou de fond.

J’ai déjà un compte

mot de passe oublié

Abonnez-vous pour accèder à notre contenu exclusif

Actualités, outils pratiques, textes officiels, appels à projets : retrouverez chaque semaine toute l’information utile aux professionnels du secteur

Découvrir les abonnements
Partager cet article

Sur le même sujet