Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Outils : autonomie, santé & fin de vie

Sexualité en EHPAD, des limites difficiles à dépasser

Temps de lecture 5 min

0 commentaires

Intimité, vie affective et sexuelle ont bien du mal à se faire une place dans les Ehpad, et seulement 8% des résidents déclarent avoir une sexualité au sein de leur maison de retraite. Quelles sont les barrières et comment les lever ?« Il existe plusieurs types de freins à la vie sexuelle des résidents en ehpad : ils peuvent être générés par l’équipe professionnelle (quand elle n’est pas réceptive à ce que cette vie affective et sexuelle s’exprime), par les familles (qui peuvent refuser que leurs parents nouent de nouveaux liens) et par les personnes âgées elles-mêmes (qui s’autocensurent) » énumère Marick Fèvre, responsable Promotion de la santé à Radiance Groupe Humanis, et coauteur de

Cet article est réservé à nos abonnés agevillapro

Pourquoi cette information est-elle payante ?

Notre rédaction se mobilise quotidiennement pour réaliser deux newsletters hebdomadaires et alimenter le site internet d'agevillagepro, dédié aux professionnels du secteur, en informations techniques, dossiers d'actualité ou de fond.

J’ai déjà un compte

mot de passe oublié

Abonnez-vous pour accèder à notre contenu exclusif

Actualités, outils pratiques, textes officiels, appels à projets : retrouverez chaque semaine toute l’information utile aux professionnels du secteur

Découvrir les abonnements
Partager cet article

Sur le même sujet