Agevillage
  >   Actualités  >     >   Nutrition, démence et prend...

Nutrition, démence et prendre soin

Le Pr. Charles-Henri Rapin présente son intervention au colloque sur les approches non médicamenteuses de la maladie d'Alzheimer


Partager :

Souvent, lorsque le malade atteint de maladie d’Alzheimer ne mange plus, ou se met à manger avec les doigts, c’est la honte, la panique, voire l’acharnement. Au-delà de la technique du “manger-mains”, à mettre en oeuvre, c’est notre représentation du repas et ce que nous considérons comme “convenable”, qu’il nous appartient de repenser…

Pourquoi alors se buter et ne pas leur permettre de manger autrement ?
Telle est la conviction du Pr. Charles Henri Rapin , médecin gériatre de l'Université de Genève qui prône les vertus du "Manger mains". Dans d'autres culture manger avec les doigts est naturel et dans l'Europe du XVIè siècle nobles et gens de cours mangeaient avec leur mains.

“Manger-mains” dit Charles Henri Rapin c’est permettre d’éviter ou de retarder la sous-alimentation et son cortège de complications
(escarres, chutes, fracture du col du fémur, infections, etc.). C’est un moyen de plus pour respecter la dignité des malades et de leurs proches, pour leur dire concrètement qu’ils sont nos convives jusqu’à la fin.

Lire la video


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -