Agevillage

Journée nationale du GRATH : les freins et perspectives au développement de l’accueil temporaire


Partager :

Forte mobilisation pour la 3ème conférence nationale de l'accueil temporaire le 11 octobre 2007 à l'Institut Pasteur à Paris à l'initiative du GRATH : Groupe de réflexion et Réseau pour l'Accueil Temporaire des personnes en situation de Handicap.

Près de 300 personnes : représentant des tutelles, gestionnaires, acteurs de terrain, aidants, des secteurs handicaps et personnes âgées, s'étaient réunis pour débattre des bonnes pratiques d'hébergement temporaire, notamment à partir des premiers résultats de l'enquête nationale pilotée par le GRATH, réalisée par le CREAI et financée par Chorum,  dans le secteur gérontologique.

Des 311 questionnaires retournés par courrier et 190 saisis en ligne, 84% sont des maisons de retraite (EHPAD), à 50% publiques, 63% habilité à l'aide sociale il ressort que 6 établissements sur 10 proposent de l'hébergement temporaire. Sur 96 places en moyenne, 4 étaient dédiées à l'hébergement temporaire et 2 à l'accueil de jour.
Mais peu d'établissements appartiennent à un réseau ville-hôpital.
Le taux d'occupation des places dédiées à l'hébergement temporaire est de 61%.  Ces places répondent majoritairement au besoin de répit pour les aidants. Elles peuvent être un SAS avant l'entrée définitive dans l'établissement.

La place de l'hébergement temporaire reste à creuser au sein du projet d'établissement.
Les principales difficultés rencontrées relève de la saisonnalité de la demande (planification non aisée) et ses répercussion sur le taux d'occupation de la structure.

Au sein du groupe Médica-France, Christine Jeandel, directrice générale, a noté un taux d'occupation très satisfaisant des places d'hébergement temporaire : 96%. "Il faut casser ce mythe du faible taux d'occupation pour les gestionnaires" insiste Christine Jeandel. L'accueil s'organise. Depuis trois ans, le groupe Médica-France note un pic d'accueil en juillet et août et en janvier.

Les premières préconisations du GRATH
1. Mettre en place une communication relative à l'hébergement temporaire : son existence, son intérêt, les modalités pour les professionnels
2. Impliquer davantage les professionnels et encourager résolument le travail en réseau
3. Recenser et gérer l'offre d'hébergement temporaire (la CNSA a rappelé l'outil : PRIAC)
4. Proposer des modalités de solvabilisation des personnes âgées
4bis. Systématiser l'inscription de l'hébergement temporaire dans les plans d'aides (APA)
5. Identifier et encourager les initiatives locales ou départementales en matière de transports
6. Impulser une réelle implication des tutelles et une incitation administrative (ratio d'encadrement, plateau technique adapté)
7. Prendre en compte la spécificité de l'hébergement temporaire dans le projet d'établissement ou de service (procédure pour l'accueil d'urgence, mission d'aide aux aidants familiaux)
8. Favoriser les échanges de bonnes pratiques
9. Proposer une aide au montage de projet
10. Reconsidérer les "aides à la pierre" pour les unités dédiées et la question de l'allocation logement en accueil temporaire
11. Mieux identifier les besoins et attentes et diversifier l'offre


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -