Agevillage
  >   Actualités  >     >   Olivier de Ladoucette, fond...

Olivier de Ladoucette, fondateur de la Fondation IFRAD, veut communiquer autrement sur la maladie d'Alzheimer

Mobilisation pour la recherche


Partager :

Lors des entretiens annuel de la Fondation IFRAD le 16 mars à Paris, le psychiatre Olivier de Ladoucette, président fondateur, a communiqué avec les professeurs Bruno Dubois et Jean-François Dartigues le point sur la recherche ainsi qu'un message positif pour faire évoluer l'imaginaire collectif sur la maladie.

La fondation IFRAD existe depuis 6 ans et mobilise principalement ses moyens vers la recherche via des sponsors, les dons du public.
Mais le docteur de Ladoucette souhaite aussi communiquer autrement sur la maladie, via ces entretiens annuels notamment.
Il souhaite "dire que l'on peut être heureux avec la maladie d'Alzheimer. Le ticket existentiel ne s'arrête pas au diagnostic de la maladie".
C'est important à dire, insiste Olivier de Ladoucette, "car cette maladie fait peur à tout le monde aujourd'hui et marginalise les patients".

Il estime par ailleurs, qu'à l'instar du sida ou du cancer, il faut une mobilisation bien plus forte en France de tous les acteurs (patients, familles, entourages, professionnels, pouvoirs publics) pour mobiliser les ressources face à cette maladie et ce aux côtés des plans gouvernementaux comme le Plan Alzheimer.

Les projets de l'IFRAD en  2010
- inauguration de l' IMAA : institut de la mémoire et de la maladie d'Alzheimer. Il s'agit d'un grand centre de recherche clinique à la Pitié SalPétrière. L'IFRAD soutiendra financièrement ce centre .
- remise d'un prix européen sur la recherche clinique
- suivi de cohortes sur plusieurs années de patients jeunes et âgés sur 6 centres en France. Ces patients ont accepté le don de leur cerveau à leur décès. Ce qui va alimenter fortement la recherche clinique et fondamentale.


Voir l'interview en images du docteur de Ladoucette
lors des entretiens de l'IFRAD le 16 mars à Paris.


En savoir plus sur l'Ifrad :www.fondationifrad.org

 


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Catelyne

30/03/2010 10:03

Un autre regard sur la maladie d'Alzeimer


Je ne souhaite pas réagir aux articles et vidéos en tant que tels mais plutôt au courant qu'ils sous-tendent. Sans doute, faut-il, comme vis à vis d'un certain nombre d'autres maladies et du handicap en général, "porter un autre regard" sur la maladie d'Alzheimer. Sans doute aussi, du moins je l'espère, malgré la maladie, la vie de ces malades est-elle aussi, aussi de moments de petit bonheur comme l'est aussi celles de leurs proches et des professionnels qui les "accompagnent". Cela dit, au travers de ma propre expérience et de celles d'autres proches qui vivent ou ont vécu "l'accompagnement au quotidien", il me semble qu'il n'en reste pas moins vrai que cette maladie entraîne dans son sillage beaucoup de peine, de désaroi et de déchirements y compris familiaux, que cela soit au niveau du malade lui-même que de ses proches. il me semble aussi que chaque situation est particulière et que les répercussions de cette maladie peuvent varier en fonction de nombreux facteurs notamment celui de la sévérité de la maladie et de sa progression plus ou moins importante dans le temps. Il me semble encore, que " porter un autre regard" passe d'abord par un réel "accompagnement" ( humain, médical, psychologique et financier) du malade et de "l'aidant naturel" dans une approche globale où chacun est acteur tant faire ce peut de cette approche. Ce qui, à mon sens, même s'il y a des avancées, est au jour d'aujourd'hui loin d'être la réalité au quotidien.




Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -