Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Réseaux & territoires

Et bien, débattons maintenant !

Auteur Annie De Vivie

Temps de lecture 1 min

Date de publication 23/01/2019

0 commentaires

Faire entendre la voix des professionnels du prendre soin

Alors que la concertation citoyenne grand âge/​autonomie a rassemblée 415 000 participants, et que les premières recommandations de Dominique Libault sur la réforme de la mal nommée dépendance” sont attendues en février, de nouveaux lieux de débats s’ouvrent pour faire entendre les attentes, les besoins, les propositions.

Chaque collectivité mais aussi association, entreprise peut prendre sa part au grand débat” que le gouvernement organise, à la demande du Président de la République, en piste de réponse à la crise des gilets jaunes.

L’occasion de sortir de l’invisibilité et de mettre en lumière les enjeux de la transition démographique (en lien avec la transition écologique et numérique).

L’occasion de rendre compte des réalités du vieillissement, de la prévention à l’accompagnement de la fragilité, debout jusqu’au bout !

L’occasion de faire parler les acteurs de la filière qui doivent chacun pérenniser leur modèle économique mais aussi les professionnels et les métiers, comme les aides-soignants cette semaine auxquels la ministre Agnès Buzyn aimerait octroyer une prime, pour les professionnels des Ehpad publics uniquement…Tiens, une des figures du mouvement des gilets jaunes, Ingrid Levasseur, est justement aide-soignante dans l’Eure. Elle vient de lancer une liste pour les élections européennes « Ralliement d’initiative citoyenne » ou « RIC ».

Débattons bien sûr autour de tous les métiers comme le fera la Fepem à l’occasion des élections européennes dans un livre blanc européen Emploi Famille à Domicile.

L’occasion de partager les dispositifs innovants comme ceux cette semaine du PMND en Ile-de-France, les pistes de management positif et de parcours professionnels comme celui des aides-soignants, les retours d’expériences face aux situations à risque de maltraitance (avec Françoise Busby, 20 ans chez Alma France).

L’occasion aussi d’imaginer l’Ehpad de demain avec le Creai etla télémédecine, avec cette semaine le témoignage d’une infirmière à domicile.

Parce que prendre soin de notre vulnérabilité est au coeur de toute société, rappelait Axel Kahn ce 14 janvier dans une conférence du Cercle des vulnérabilités. Sortir de l’impuissance demandera plus de professionnalisation a insisté Cynthia Fleury.

Et bien débattons maintenant.
Et aboutissons car la démographie nous rattrape !

Partager cet article
Tags