Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Qualité & management

Lutter contre les "douces violences", pour leur bien

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 22/07/2020

0 commentaires

Prendre conscience de ces violences discrètes et involontaires envers les personnes fragiles

Petits actes du quotidien, partant souvent d’une bonne attention, les douces violences” ont pourtant des conséquences insidieuses. Derrière ces gestes ou paroles, à première vue anodins, se cache une forme de maltraitance envers les personnes accompagnées. Une maltraitance qui rejaillit sur l’image des métiers, sur la qualité de vie au travail. Explications. Couper la parole, tutoyer de façon abusive, s’adresser à un résident en employant la troisième personne, l’obliger à prendre ses médicament, à adapter ses horaires… Ces attitudes déplacées du quotidien, même si elles partent d’une intention louable

Cet article est réservé à nos abonnés agevillapro

Pourquoi cette information est-elle payante ?

Notre rédaction se mobilise quotidiennement pour réaliser deux newsletters hebdomadaires et alimenter le site internet d'agevillagepro, dédié aux professionnels du secteur, en informations techniques, dossiers d'actualité ou de fond.

J’ai déjà un compte

mot de passe oublié

Abonnez-vous pour accèder à notre contenu exclusif

Actualités, outils pratiques, textes officiels, appels à projets : retrouverez chaque semaine toute l’information utile aux professionnels du secteur

Découvrir les abonnements
Partager cet article