Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Qualité & management

Quand un résident en frappe un autre, est-il maltraitant ?

Auteur Raphaëlle Murignieux

Temps de lecture 2 min

Date de publication 31/03/2021

0 commentaires

Éclairage d’Alice Casagrande, présidente de la Commission nationale pour la lutte contre la maltraitance et la promotion de la bientraitance

Les établissements qui accueillent des personnes fragiles, désorientées, peuvent être confronté à des situations de violence entre résidents, où l’un d’entre eux commet des actes de violence physique envers un ou plusieurs autres. Peut-on pour autant parler de maltraitance ? Le résident qui frappe est-il maltraitant ?Réponse d’Alice Casagrande, présidente de la Commission nationale pour la lutte contre la maltraitance et la promotion de la bientraitance, lors d’un webinaire organisé par la Staraqs (Structure d'appui régionale à la qualité des soins et à la sécurité des

Cet article est réservé à nos abonnés agevillapro

Pourquoi cette information est-elle payante ?

Notre rédaction se mobilise quotidiennement pour réaliser deux newsletters hebdomadaires et alimenter le site internet d'agevillagepro, dédié aux professionnels du secteur, en informations techniques, dossiers d'actualité ou de fond.

J’ai déjà un compte

mot de passe oublié

Abonnez-vous pour accèder à notre contenu exclusif

Actualités, outils pratiques, textes officiels, appels à projets : retrouverez chaque semaine toute l’information utile aux professionnels du secteur

Découvrir les abonnements
Partager cet article