Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Qualité & management

Vers une élection nationale et annuelle des CVS ?

Auteur Annie De Vivie

Temps de lecture 2 min

Date de publication 09/06/2021

0 commentaires

Lors de la présentation du rapport L’Ehpad du futur du think tank Matières Grises, le compère de Luc Broussy, l’ancien président du département de l’Essonne où se déploie l’Inter-CVS, l’auteur du Plaidoyer pour les vieux et d’un récent rapport contre leur isolement, Jérôme Guedj, a suggéré la proposition d’une élection nationale et annuelle des Conseils de la vie sociale (CVS) des ESMS.

« A l’instar des grandes fédérations de parents d’élèves ou des confédérations de locataires, une telle structuration donnerait un coup de projecteur annuel sur ces structures et permettrait de garantir la formation des membres, des échanges de bonnes pratiques, la mutualisation des propositions… ».

Une élection nationale et annuelle des CVS valoriserait la citoyenneté de toutes les personnes quel que soit leur âge, leur lieu de vie, tous habitants-citoyens. Le rapport suggère de déployer des ateliers participatifs, des sondages, des groupes de parole (proposition 11) mais aussi des CVS plus fréquents et plus inclusifs, des « conseils de maison » dans chaque unité de vie (proposition 12).

Cette élection nationale et annuelle des CVS renforcerait la défense des droits et des devoirs
de toutes les parties prenantes et restaurerait la confiance. Le rapport sur l’Ehpad du futur prend acte de mois de conflits avec les familles et propose la « création d’une instance nationale de représentation des familles, une organisation neutre, composée d’experts des questions éthiques et juridiques, que les familles pourraient contacter en cas de litige » (proposition 15). Ces conflits durent encore dans des Ehpad toujours fermés rappellent les collectifs lors d’un webinaire de l’Espace Ethique. L’occasion pour le philosophe et éthicien Fabrice Gzil, auteur d’un document-repère face aux dilemmes éthiques, de suggérer 4 pistes pour restaurer cette confiance donc le renforcement de la place des personnes qui vivent, qui utilisent ces ESMS, le renforcement de la place de leurs proches, des familles.

Cette élection nationale et annuelle des CVS, avec une instance associée permettrait de favoriser, capitaliser les expériences positives, y compris en situation de crise, pour mieux y faire face. C’est ce que montre l’explosion du numérique dans le quotidien des services à domicile pendant la crise covid. Quant au rapport sur l’Ehpad du futur, il cite la labellisation Humanitude dont deux labellisés viennent de partager les enseignements de cette crise dans une étude ayant reçu le soutien de la CNSA et à laquelle j’ai contribué. Elle montre l’importance de professionnaliser les acteurs du prendre soin, d’outiller la culture d’entreprise comme meilleur système immunitaire face à la crise. Et à la veille de la semaine de la qualité de vie au travail (QVT), du 14 au 18 juin prochains, l’ARS Grand Est a mis en évidence que les labellisés Humanitude de la région ont un taux d’absentéisme bien inférieur à la moyenne en 2017, 2018, et 2019.

Des pistes positives pour aider à vieillir debout, dans des villes du quart d’heure conceptualisées par Carlos Moreno que la rédaction d’Agevillage a interviewé cette semaine.

Quelle semaine choisirait-on pour ces élections nationales des CVS ? La semaine bleue ? 

Partager cet article
Tags