Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Qualité & management

Grand âge : quatre ministres, quatre mousquetaires ?

Auteur Annie De Vivie

Temps de lecture 2 min

Date de publication 06/07/2022

1 commentaires

Ils sont quatre, à parité.

Quatre ministres au chevet des urgences du Grand Age : Agnès Firmin-Le Bodo, ministre déléguée auprès du ministre de la Santé et de la Prévention, en charge de l’Organisation territoriale et des Professions de santé, Geneviève Darrieussecq, ministre déléguée auprès du ministre des Solidarités chargée des Personnes Handicapées, François Braun, ministre de la Santé et de la Prévention, et Jean-Christophe Combe, ministre des Solidarités, de l’Autonomie et des Personnes Handicapées.

Quatre ministres face à l’été et ses énormes problèmes de recrutements dans les services aux domiciles et dans les établissements au point que l’Odas constate une baisse les dépenses des Départements à hauteur de ‑1,1%. Un comble au regard des besoins.

Quatre ministres face au manque d’attractivité des métiers : gageons qu’ils développent, financent, soutiennent des initiatives autour de profils différents. Au premier sommet Benvivo pour la bienveillance, Sylvain Connangle directeur d’Ehpad qui enrichit son vivier avec des personnes aux profils privilégiant le vouloir-faire (l’envie, les capacités d’empathie), le pouvoir faire au savoir-faire.

Pierre-Olivier Lefebvre est aussi intervenu au sommet Benvivo. Le délégué général du Réseau Francophone Villes Amies des Aînés
souffle cette semaine les 10 bougies d’engagement pour donner toute leur place aux âgés dans la société.

Ce label aura besoin des quatre ministres, qui devront prendre immédiatement à bras le corps les urgences de terrain pointées par les fédérations professionnelles.

Sans que des initiatives comme les sociétés à mission, les certifications pour les structures privées commerciales ne soient que des stratégies de communication, des labels de vertu.

Car le défi de la révolution démographique est là.

Sans concession.

Les quatre ministres sont attendus avec beaucoup d’espoirs à court terme pour enchainer à moyen et long terme, pour soutenir, structurer, financer la 5eme branche autonomie et sa déclinaison opérationnelle, coordonnée, connectée sur les territoires. 

Sachant que le projet de loi Grand âge n’a pas été cité dans le discours de politique générale d’Elisabeth Borne, alors que l’été s’annonce terrible en termes de sous-effectif, de fermeture de services… et donc de tensions inédites, pour ne pas dire pire dans l’aide à l’autonomie quel que soit le domicile. Et ce sans compter les conséquences d’éventuels épisodes caniculaires et d’une crise sanitaire qui se renforce.

Un(e) pour tous, tous pour relever les défis sans loi grand âge ? 

Quatre ministres, quatre mousquetaires ? 

Partager cet article

Renaud MARIN LA MESLEE

4 ministres, mais aucun dont l'intitulé du portefeuille fasse référence aux personnes âgées, alors qu'ils sont deux pour les personnes handicapées. Deux appréciations possibles : soit un grand bravo, dans l'esprit d'une société pour tous les âges où les personnes âgées souffrant de perte d'autonomie ou de perte d'indépendance sont des personnes en situation de handicap "comme les autres", soit un grand cri d'effroi devant cette disparition de tout un pan de la société. Je vous laisse deviner laquelle des deux est la plus crédible...