Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Qualité & management

Belles fêtes à tous avec un projet de loi sous le sapin

Auteur Annie De Vivie

Temps de lecture 2 min

Date de publication 21/12/2022

0 commentaires

Voici venu le temps des fêtes de fin d’année.

Un temps de partage, de retrouvailles, de confiance.

Une confiance envers les professionnels et les solutions du grand âge salués en temps de crise mais une confiance vite perdue suite au scandale Orpéa notamment.

Le ministère tente de reprendre la main en publiant 5 indicateurs qualité obligatoires pour les Ehpad. Des choix étonnants qui risquent d’être déceptifs aux vues des préoccupations du grand public.

Pas facile de tisser la confiance. Comment le faire sans de la bienveillance ? 

Voici un tour de piste des certifications et labels avant celui du Synerpa en 2023. Voici des pistes pour co-construire le futur des Ehpad dans une logique domiciliaire et centrée sur l’humain avec l’architecte Fany Cérèse & Florence Mathieu. Voici des outils, des ressources pour les pros, en partenariat avec Nutri-Culture, pour une restauration organisée, un repas réussi quel que soit le lieu de vie. Voici aussi une initiation à l’approche centrée solution.

Quel plaisir de lire cette étude sur les 56 000 agents territoriaux du grand âge (des aides aux domiciles aux établissements) : ils ont conscience de l’utilité sociale de leurs formidables métiers du grand âge. Ils sont conscients du niveau de professionnalisme requis pour miser sur la prévention, l’autonomie et aussi savoir prendre soin des situations humaines complexes : polypathologies, troubles du comportement, fin de
vie…

Reste que ces métiers sont trop précaires, instables, non financés. 

Reste à bâtir une société du bien vieillir en France comme le recommande une proposition de loi déposée ce 15 décembre par les députés de la majorité. Ils invitent à simplifier la gouvernance (avec une Conférence nationale de l’autonomie en lieu et place des conférences des financeurs), prioriser la lutte contre l’isolement, la prévention santé. Ils prônent le déploiement d’habitats inclusifs, la communication obligatoire d’indicateurs qualité et des résultats des évaluations opposables, des mesures face aux risques de maltraitances, la création d’une carte professionnelle pour le secteur du domicile, la suppression de l’obligation alimentaire pour les petits-enfants, la compensation de la charge pour l’État, les collectivités territoriales et les organismes de sécurité sociale. De son côté, la députée Véronique Besse a déposé une proposition de résolution pour faire du grand âge une grande cause nationale en 2023″.

Des propositions parlementaires qui augurent d’un réel engagement pour les métiers du grand âge en 2023 ?

D’ici là nous vous souhaitons de très belles fêtes de fin d’année. Avec la rédaction d’Agevillagepro nous vous retrouverons le 4 janvier 2023.

A l’année prochaine !

Partager cet article